CULTURE

Vie d’artistes : c’est l’amour fou entre Sir Sossa et Sly’a

Alors que les mélomanes pensaient leur histoire d’amour finis et aux oubliettes, le couple fait sa réapparition. Main dans la main et sous le charme de l’un envers l’autre avec à la clef un bébé en perspective, les artistes musiciens Gabonais ; Sir Sossa et Sly’a sont sans aucun doute sous l’effet des fléchettes de cupidon.

Leur relation donne raison à ceux qui pensent que malgré les dissentions “une histoire d’amour dans laquelle est né un enfant ne s’arrête jamais”, et c’est le cas de le dire pour Daniella CHACHOUR dit Sly’a et Laurent SOSSA dit SLR Sossa, deux artistes musiciens Gabonais qui revivent le grand amour après trois (3) années de séparation et de rancœur.

En effet, les auteurs des titres tels : Babylone ou Kobolo “SLR Sossa” et Wull’maTilo, ou Nandé “SLY’A” sont apparus ces derniers jours sur la toile et même dans certains milieux de la capitale gabonaise plus amoureux qu’ils ne l’ont été par le passé.

Ainsi, l’on peut voir le couple vanter fièrement leur famille qui s’agrandit avec leur nouvelle grossesse tout en dévoilant le visage de leur fille aînée.

À croire que leur rupture n’a fait que renforcer l’amour du couple que d’aucuns étaient loin d’imaginer qu’il ressusciterait.

Aujourd’hui plus rien à y voir avec le conflit de leadership né du succès du projet Ekivok Family où SLR Sossa était devenu la bête noire de ses compagnons dont SLY’A avec laquelle il entretenait pourtant une relation amoureuse.

Selon nombre d’observateurs, ce couple est à l’heure actuelle le plus radieux de la sphère musicale gabonaise comptant exactement ; un papa, une maman et deux enfants en incluant celui sur le point de naître.

D’ailleurs, les fans s’interrogent déjà de la date à laquelle ils vont légaliser cette union devant le Maire ou auprès des familles respectives dans le cadre du mariage dit coutumier ?

Cependant, les spéculations vont bon train sur le sexe du futur bébé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page