POLITIQUE

Raymond Ndong Sima lynché pour avoir applaudi la bravoure du Copil citoyen

C’est un tout autre homme qu’est devenu l’ancien Premier ministre Raymond Ndong Sima depuis sa mise au placard par le pouvoir d’Ali Bongo Ondimba. Dénonciateur des dérives de l’actuel gouvernement et défenseur du peuple, ce dernier n’en finit plus de surprendre par ses prises de position. Ce qui hélas, lui vaut d’être taxé d’opposant par des médias en ligne propagandistes.

L’ancien Premier ministre Raymond Ndong Sima est aux dernières nouvelles en soins intensifs à l’Hôpital d’instruction des armées Omar Bongo Ondimba de Libreville après avoir contracté la covid-19. Ses détracteurs évoquent notamment une contamination suite à son refus de se faire vacciner tel que recommander par ses ex compagnons du pouvoir pour lesquels il éprouve clairement de l’antipathie.

Ainsi, pour avoir approuvé comme une très grande partie de la population Gabonaise la démarche entreprise ces derniers jours par le copil citoyen visant à défendre les droits et libertés individuelles il se voit étiquetté d’opposant.

Un acharnement de très mauvais goût via des médias en ligne pour la plupart fantaisistes se revendiquant être des caisses de résonnance dudit pouvoir que d’aucuns ont du mal à laisser passer. De fait, une guerre de tranchées est née.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page