SPORT

Football / Querelle de tranchées : Dieudonné Ndoumbou Likouni, la bête noire de Pierre Alain Mounguengui

Le président de la fédération gabonaise de football, Pierre Alain MOUNGUENGUI serait dans la tourmente depuis l’annonce faite lundi dernier par la FIFA d’ouvrir une enquête suite à la gravité des accusations portées contre ses proches par ailleurs responsables du football gabonais par le journaliste Français d’investigation du journal “The Guardian Romain Molina”. Pour Pierre Alain MOUNGUENGUI ce remue-ménage trouve sa source auprès d’un individu qui aurait un regard sur son poste juteux, son nom “Dieudonné Ndoumbou Likouni”.

Le ciel semble s’abattre de plus belle sur Pierre Alain MOUNGUENGUI, l’actuel président de la Fédération Gabonaise de Football (FEGAFOOT) depuis les révélations de pédophilie dans le milieu du football gabonais faîtes par le journaliste français d’investigation, Romain Molina, du journal britannique “The Guardian”.

Si les accusations portées contre ses affidés n’ont pas laissé de marbre la Fédération International de Football Association (FIFA) qui a décidé à son tour d’investiguer sur les faits présumés de pédophilie sur mineurs, il n’en demeure pas moins que le président de la FEGAFOOT verrait en ces dénonciations de ses proches une volonté manifeste de déstabilisation par un groupuscule d’individus nourris aux petits fours par l’ancien président du comité de normalisation, Dieudonné Ndoumbou Likouni qui n’a pas manqué de réagir face à cette perception tronquée a son propos.

Je ne suis pas Romain MOLINA ni de prêt ni de loin. Je ne connais pas ce monsieur, mais je suis contre la pédophilie. Je suis Diego NDOUMBOU LIKOUNI né à Port-Gentil que j’adore mais originaire de Mulundu dans l’Ogooué-lolo que j’aime. J’adore mon pays malgré tout. Foutez-moi la paix bande d’incapables et de parvenus.

Continuez à vous sucrer sur le football. Mais lâchez moi les couilles. Matchibi ma  il y en a qui vont se retrouver au tribunal bientôt pour fausses accusations”, Dieudonné Ndoumbou Likouni poussant son coup de gueule.

Une autre réaction musclée de l’ancien président du comité de normalisation de la FEGAFOOT : “Des petits morveux qui ont fermé les yeux sur des pédophiles et qui me voit derrière Molina que j’ai découvert en même temps que tous les gabonaiseux ils ont même parlé à ce type pendant son enquête et se sont faits piégés”.

Pour les observateurs, ces accusations portées contre Dieudonné Ndoumbou Likouni sont dénuées de sens étant entendu que Pierre Alain MOUNGUENGUI lui-même est la principale cause de son malheur pour avoir soutenu ces pédocriminels présumés actuellement entre les mains de la justice. A-t-on appris.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page