SOCIÉTÉ

Prison de Tchibanga : Les policiers libérateurs de leur collègue incarcéré à la prison centrale ont été suspendus

Les policiers ayant délivré à base de coups de feu et de béliers l’un des leurs de la prison Centrale de Tchibanga dans la journée du dimanche 25 juillet 2021 ont été interpellés à Mouila puis reconduit vers Tchibanga avant d’être suspendu pour la plupart par mesure conservatoire en attendant les conclusions de l’enquête. Rappelons qu’en quelques minutes ces derniers ont réussi a exfiltré leur compagnon commandant incarcéré quelques jours avant a la suite du dépôt d’une plainte par un gendarme pour voies de faits.

Les faits remontent au vendredi 23 juillet dernier quand Patrick Moubougha, commandant des forces de police nationale se voit placé sous mandat de dépôt à la prison centrale de Tchibanga par le Procureur de cette commune pour coups et blessures volontaires et humiliation. Une agression pour laquelle il a été reconnu coupable en complicité avec Ndjocas Simplice et un dénommé Papi.

Ne pouvant toléré cette arrestation, des policiers lourdement armés font irruption à la prison centrale de Tchibanga pour libérer tel dans un film hollywoodien leur collègue en détention depuis deux jours. Il y aurait eu une fusion de policiers venus les uns de Libreville tant dis que d’autres de Mayumba. 

Invraisemblable cette situation sachant que ces agents des forces de défense ont le devoir de veiller à la sécurité des biens et des personnes dans notre pays. Une atteinte grave aux institutions de la République par des agents censés montrer le bon exemple.

Preuve que les récriminations faîtes à leur égard par les populations pour leur abus d’autorité voir excès de zèle sont avérées dès lors qu’ils présentent aux yeux du monde que les Policiers et Gendarmes Gabonais peuvent s’entre tirer dessus comme à la guerre.

À propos, la réaction ne s’est pas fait attendre, très tôt ce matin les responsables de ces divisions dans la province de la Nyanga ont été suspendus à titre conservatoire pour nécessité d’enquête.

Il s’agit : Colonel Elanga Abraham, Commandant Litouki Jean Martin, Commandant Ekang Ekomie Hughes Noël, Cne Moussavou-Mbongo Lary Gaël respectivement ; Directeur Régional des polices urbaines, Commissaire central de Tchibanga, Chef d’antenne PJ Nyanga, Chef d’antenne OCLAD Nyanga.

La décision de sanction disciplinaire a l’endroit des chefs de police au cœur de cette affaire © D.R.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page