Makokou / Trafic d’ivoire : les agents de la Police judiciaire mettent la main sur trois trafiquants d’origines diverses

Le cadre réglementaire mis en place et les opérations de contrôle conjointement menées par les services de sécurité, le ministère des Eaux et Forêts et les partenaires de la société civile dont l’ONG Conservation Justice, semblent ne pas freiner le trafic d’espèces fauniques et floristiques au Gabon.

Dernier fait en date, les agents de la Police judiciaire de Makokou, la direction de la Lutte contre le Braconnage et la Direction provinciale des Eaux et Forêts, appuyés par l’ONG Conservation Justice ont initié une opération coup de poing, le 13 janvier écoulé, à Booué dans la province de l’Ogooué-Ivindo dans le but de mettre la main sur trois individus (2 Gabonais et 1 malien) en flagrant délit de détention et de tentative de commercialisation de deux pointes d’ivoire.

Les trois présumés trafiquants d’ivoire sont, actuellement, en garde à vue dans les locaux de la Police judiciaire de Makokou, en attente de leur présentation devant le procureur de la République.

Cette interpellation illustre l’efficacité des opérations conjointes entre les forces de l’ordre, les Eaux et Forêts et l’ONG Conservation Justice.

Preuve manifeste de l’engagement du Gabon à protéger sa biodiversité et à sanctionner sévèrement ceux qui se livrent à des activités illégales mettant en danger la faune, conformément aux dispositions de la législation.

Quitter la version mobile