POLITIQUE

Elections générales 2023 : le CGE peine à démarrer les scrutins dans plusieurs centres de vote du pays

Le Centre Gabonais des Élections (CGE) connaît en cette journée électorale des disfonctionnements l’empêchant de lancer depuis 7h30 les scrutins des élections générales 2023 dans plusieurs localités du pays, le cas des provinces du Moyen-Ogooué, la Nyanga, la Ngounié, le Woleu-Ntem, l’Ogooué Maritime, et même à l’Estuaire dans le grand Libreville où ne sont toujours pas visibles dans les bureaux de vote les scrutateurs.  

À 11 h 50 du samedi 26 août 2023, le Centre Gabonais des Élections (CGE) semble n’avoir pas dépêché à temps ses représentants devant supervisés le déroulement des scrutins dans la totalité des centres du pays.

Les informations qui nous parviennent de différentes localités du pays font état de l’absence des scrutateurs dans les bureaux de vote ou de l’installation à peine des urnes, tandis que les électeurs, eux, sont présents sur les lieux pour exercer leur devoir de citoyen. Cette situation serait la même À MoabiMabandaBitamMimongoOkondjaMeyangOvanOmbouéEtimboué Et même dans le grand Libreville dans les villes telles NtoumOwendoAkanda Libreville.

A priori, les critiques de la classe politique en raison de la mauvaise organisation de ces trois (3) élections depuis le lancement du processus électoral, n’ont pas suffi pour emmener les responsables de cette institution à revoir leur copie. Un début des scrutins très mal entamé, à même de renforcer le rejet des citoyens d’exercer leur droit de vote en République gabonaise.

Néanmoins, la tranquillité règne dans l’ensemble de ces centres de vote où nous osons espérer que ces scrutins se dérouleront de manière transparentes et équitables. Cela témoigne de l’importance qu’accordent les gabonais à leur sens patriotique et l’impact du choix de leurs gouvernants pour les cinq (5) prochaines années.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page