Covid-19 / Test de négativité : a qui profite le crime ?

Le gouvernement de la république est à nouveau sur le grill suite a son exigence aux personnes vivantes dans les villes dites à risques que sont ; Libreville et Franceville, désireuses de se rendre dans d’autres localités du pays, et même à l’international de disposer d’un test de négativité à la Covid-19 datant de moins de 5 jours. Encore une décision impopulaire suscitant de vives réactions au sein de la population gabonaise.

Après le laissez-passer à polémique délivré par le ministère de l’Intérieur aux agents des services essentiels où aux cas les plus urgents, place a la nouvelle trouvaille définie comme un tout autre moyen d’appauvrissement du lamba, car coûteux entre 15 et 20 000 francs CFA. « Le très célèbre test de négativité à la Covid-19 datant de moins de 5 jours. »

C’est un gouvernement calculateur soupçonné de s’engraisser sur le dos des populations qui broient du noir depuis le début du confinement en mars dernier.

Penchant du côté des Gabonais asphyxiés, le Syndicat des Médecins Fonctionnaires du Gabon (SYMEFOGA) s’est récemment prononcé sur la question à travers un communiqué de presse transmis à notre rédaction.

Le syndicat des médecins fonctionnaires présente cette décision de faire payer le test Covid-19 comme étant une arnaque pouvant rapporter à terme au COPIL près de 16 milliards de FCFA.

Selon bon nombre de personnes interrogées par nos soins ; la décision de trop est celle du test VIP facturé à 20 000 FCFA recommandé par le COPIL a ceux désireux obtenir dans l’immédiat leurs résultats (3h).

« Nos petits business sont aux arrêts depuis Mars. Nous avons la nourriture, le courant, l’eau, et les loyers a payer. Laisser nous partir librement dans nos villages. » a dénoncé Léa Maniva.

Pour sa part, le SYMEFOGA rappelle au gouvernement son engagement a diagnostiqué et traiter les patients de la Covid-19 de façon égale avec une prise en charge totale. De ce fait, il est inadmissible que la population soit contrainte de vider le peu d’argent qu’elle obtient difficilement en ces temps de crise sanitaire pour faire le test (VIP où non) de négativité. Exprime-t-il.

Quitter la version mobile