Affaire Prophète Emmanuel Ndzoma : l’homme de Dieu recouvre sa liberté après plusieurs mois sous les verrous

Jeté en prison pendant plus de 5 mois pour escroquerie, association de malfaiteurs et pratique du charlatanisme, le Prophète Emmanuel Ndzoma est depuis hier en liberté provisoire après rejet d’appel interjeté du Parquet de la République.

Placé sous mandat de dépôt le 9 septembre 2022, pour escroquerie, association de malfaiteurs et pratique du charlatanisme, délits prévus et punis par les articles 193, 210 et 301 du Code pénal gabonais, le prophète Emmanuel Ndzoma vient de passer sa première nuit en liberté provisoire auprès des siens.

Le 4 janvier dernier, Emmanuel Ndzoma par l’entremise de ses avocats, Mes Jean Paul Moumbembé et Pie Manganga avaient fait une demande de mise en liberté provisoire, aux motifs que « le trouble causé par les infractions mises à sa charge ont définitivement cessé, que tous les actes de la procédure d’instruction ont déjà été réalisés et qu’il présente des garanties suffisantes de représentation » et conformément aux dispositions de l’article 139 du code de procédure pénale, il sollicitait donc une liberté provisoire.

Plu tard, le 9 janvier écoulé, le juge d’instruction a rendu une ordonnance de mise en liberté provisoire. Le juge a motivé sa décision en indiquant que la procédure est suffisamment avancée et vu les arguments présentés par le prévenu, « rien ne laisse à penser que la mise en liberté provisoire de l’inculpé pourrait obstruer la manifestation de la vérité et le dossier est en état de clôture ».

Un appel de l’ordonnance de mise en liberté provisoire, interjeté par le Ministère Public, avant que le dossier ne soit transmis à la Chambre d’accusation. Ce ayant fait en sorte que le Prophète Emmanuel Ndzoma reste au Niouf tout ce temps en attendant la décision de la Chambre d’accusation.

Le jeudi 16 février 2023, ladite Chambre d’accusation va rejeter l’appel interjeté du Parquet de la République.

C’est ainsi que le prophète Emmanuel Ndzoma s’est vu mettre en liberté provisoire le vendredi 17 fevrier 2023 autour de 17 h après 5 mois d’incarcération dans les geôles du Gros Bouquet où le miracle s’est longtemps fait attendre.

Quitter la version mobile